Santé intime

Les cinq règles d’or du sexe anal

Dernièrement, nous avons vu comment pratiquer une bonne sodomie pour la première fois. Mais il vous reste encore des choses à savoir pour être sûr-e d’assurer pour votre première fois et éviter gênes et douleurs. Voici tout ce qu’il vous reste à savoir sur le sexe anal…

 

sexe-anal-sante-intime

Commençons par les 5 règles d’or…

1 – Utilisez toujours du lubrifiant

Contrairement au vagin, la petite quantité de mucus produite par le rectum est insuffisante pour la pénétration anale. C’est pourquoi la sodomie doit toujours être accompagnée d’une bonne dose de gel lubrifiant. Les lubrifiants à base d’eau ou les gels à base de silicone sont compatibles avec les préservatifs en latex et sont fortement recommandés. Il existe même du gel anal spécialement conçu pour la sodomie. Ils sont encore plus lubrifiants, et contiennent parfois des agents antibactériens ou des substances pour détendre l’anus.

 

2 – Arrêtez immédiatement si votre partenaire vous demande d’arrêter

Si votre partenaire est trop tendu ou stressé, le sexe anal va probablement lui faire mal. Nous ne disons pas d’arrêter complètement d’essayer, mais de ne pas le forcer, car cela ne fera que lui faire vivre une mauvaise expérience et la rendra moins encline à réessayer.

 

3 – Prenez votre temps

Lorsque vous essayez la sodomie pour la première fois, allez-y doucement. Ne soyez pas pressé, prenez votre temps et l’expérience sera bien meilleure. Il ne faut pas forcer les choses. Si vous lubrifiez correctement l’anus, un doigt ou un jouet sexuel doit pouvoir glisser facilement. Nous vous recommandons d’utiliser vos doigts pour dilater l’anus et exciter votre partenaire.

 

4 – Communiquez avec votre partenaire

Comme pour toute activité sexuelle, la communication est essentielle pour apprécier la sodomie. Parlez de ce que vous voulez faire, discutez d’abord de vos envies, dites à votre partenaire ce que vous aimez et n’aimez pas tout. Dites vos préférences, et soyez réceptif aux siennes, c’est la meilleure façon de vivre une expérience anale agréable et partagée.

 

5 – Il ne suffit pas de vouloir rendre la sodomie agréable

Lisez les quatre autres points.

 

 

Comprendre l’anus et le rectum

Une minorité d’hommes et de femmes ont des orgasmes anaux sans stimulation du clitoris ou du pénis. Pour les femmes, l’orgasme anal est causé par la contraction des muscles pelviens. Et pour une petite minorité par la pure excitation d’être pénétré par voie anale. Pour les hommes, l’orgasme peut être ressenti par une pression appliquée sur la prostate et une stimulation indirecte de la base interne du pénis. L’orgasme de stimulation orale est plus susceptible de se produire lorsque les participants sont complètement concentrés sur leurs sensations et leurs fantasmes.

La fonction principale du rectum est d’agir comme un passage pour les selles. Les selles ne sont normalement pas stockées dans le rectum, mais de petites quantités peuvent rester dans le rectum. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est recommandé d’utiliser des préservatifs pendant les relations sexuelles anales.

Le rectum n’est pas droit. Après le court canal anal qui relie l’orifice anal au rectum, le rectum s’incline vers l’avant du corps, parfois jusqu’à 90 degrés. Puis, après quelques centimètres de plus, il se jette à nouveau vers l’avant du corps. Une personne peut en apprendre davantage sur la forme de son rectum en insérant doucement un objet mou, en essayant différents angles et positions du corps et en se concentrant sur ce qu’elle ressent. Assurez-vous que l’objet a une base évasée afin que si vous perdez l’objet, il ne glisse pas dans le rectum.

Si vous insérez un doigt d’environ un centimètre dans l’anus et que vous appuyez sur le côté, vous pouvez sentir les deux muscles du sphincter. Il y a moins d’un demi-centimètre entre eux. 

Le sphincter externe est contrôlé par le système nerveux central (volontaire). Ce qui signifie que vous pouvez étirer et détendre ce sphincter quand vous le souhaitez. Le sphincter interne est très différent. Ce muscle est contrôlé par le système nerveux autonome (involontaire). Le sphincter interne répond à la peur et à l’anxiété. Il peut fermer l’anus automatiquement même si la personne essaie de se détendre.

Il existe un risque de perte de tonicité sphinctérienne dans le temps en raison des dilatations répétées lors de la pénétration anale. L’incontinence peut survenir lorsque le tonus du sphincter anal diminue, ce problème doit être corrigé chirurgicalement s’il devient chronique. C’est une autre très bonne raison de faire les choses lentement et de ne jamais forcer la sodomie. Chaque corps s’adapte différemment, et si le sexe anal reste douloureux (ou très inconfortable) alors il vaut mieux ne pas continuer. Il existe bien d’autres façons de stimuler et de profiter de la zone anale que la sodomie !

Il est toujours important de se protéger des infections sexuellement transmissibles et du SIDA en utilisant un préservatif, et cela est particulièrement vrai lors du sexe anal. La paroi du rectum est très fine et peut se déchirer s’il y a trop de pression lors de la pénétration

 

 

Maintenant que vous savez comment faire pour pratiquer la sodomie avec un plaisir optimal pour une première fois… À vous de jouer ! 

 

About author

Pamela, Camgirl sur la plateforme Xlovecam
Related posts
Psychologie

Trouvez votre partenaire idéale grâce à … la théorie du canapé !

Sexo

Être tactile avec votre partenaire, le secret des couples qui durent ?

Fétichisme

Tout ce que vous devez savoir sur le fétichisme du latex

BDSM

Que peut-on attendre d’un donjon BDSM ?