Santé intime

Pourquoi il ne faut absolument pas réutiliser sa crème solaire de l’année dernière

Acheter sa crème solaire, l’utiliser quelques jours ou quelques semaines et devoir la jeter à la poubelle… C’est notre rituel annuel dès l’arrivée des beaux jours et jusqu’à la fin des vacances ou la fin de l’été. Seulement, jeter un produit neuf ou presque ne nous réjouit pas forcément. Si bien qu’on est tentés de le réutiliser l’année qui suit.

 

dangers-creme-solaire-perimee-sante-intime

 

Mais les protections solaires ne sont pas des cosmétiques comme les autres, et réutiliser son tube de l’année précédente n’est pas une bonne idée. On voit cela plus en détail ensemble dès maintenant.

 

Pourquoi est- il déconseillé de réutiliser sa crème solaire de l’année dernière ?

Les produits solaires ne sont pas des cosmétiques comme les autres, bien qu’ils possèdent eux aussi une date limite d’utilisation optimale (P.A.O). Ils contiennent des filtres solaires dont leur stabilité peut être endommagée par les différents traitements qu’on leur fait subir.

Entre l’endroit où on les stocke tout au long de l’année, le nombre de fois où on les laisse dans la voiture en plein été et les après-midis à la plage où le tube reste en plein soleil, les filtres solaires sont mis à rude épreuve.

De plus, l’octocrylène (un des filtres solaires) présent dans les crèmes solaires se transforme en benzophénone lorsqu’il vieillit prématurément. Le benzophénone est un perturbateur endocrinien suspecté d’être responsable de cancers.

On comprend vite pourquoi réutiliser sa crème solaire de l’année dernière n’est pas bon, voire même dangereux.

 

protection-solaire-sante-intime

 

Reconnaître une protection solaire périmée

Finalement, comme tous nos cosmétiques ou notre alimentation, il est facile de détecter un écran solaire périmé ou qui aurait “tourné”. Voici ce à quoi il faut prêter attention :

  • la texture est plus grumeleuse ou elle semble caillée,
  • la couleur ou l’odeur a changé. Elles peuvent être un indicateur d’une potentielle contamination bactérienne,
  • le déphasage : lorsque le produit qui sort du tube ressemble à de l’eau,
  • une réaction cutanée inhabituelle type petits boutons, rougeurs ou picotements.(2)

Donc, pour se protéger efficacement du soleil rien de mieux que de changer ses crèmes solaires chaque année. Mais pour éviter de gaspiller, vous pouvez très bien utiliser vos protections solaires dès avril et jusqu’en octobre. Et même tout au long de l’année puisque les rayons du soleil sont présents même en hiver.

Et protéger sa peau des rayons UV est le meilleur moyen de limiter les cancers de la peau et autres maladies.

 

About author

Pamela, Camgirl sur la plateforme Xlovecam
Related posts
Asiatiques

Femmes asiatiques : avec ou sans poils ?

Fétichisme

Découvrez les délices électrisants de l'E-stim : l’électrostimulation érotique pour une nouvelle dimension de plaisir

Black

Femmes noires, sexe et odeurs corporelles

Santé intime

Chlamydia, une infection courante