Santé intime

Focus sur les effets des vaccins Covid 19

Aurions nous pu imaginer, il y a encore deux ans, que notre monde soit saisi d’effroi face à la perspective d’une pandémie appelant les mauvais souvenirs des siècles passés, peste, choléra, et même grippe espagnole de 1917 ? Et du vaccin Covid 19 ?

 

vaccin-covid-19-sante-intime

 

Si les premières données ont montré que ce coronavirus désigné par l’OMS Covid 19 se montrait virulent, en revanche la mortalité induite ne dépassait pas 0,8% des patients atteints. Ceci étant, ceux qui en étaient affectés pouvaient développer des formes graves, rendant obligatoire leur hospitalisation dans des services de soins intensifs.

Ainsi les premières mesures prises par les autorités de tous les pays ont visé à limiter les contaminations et on se souvient pour la France des mesures très strictes de confinement, fermeture de tous lieux accueillant du public et des commerces, ainsi que l’application de gestes barrière et port de masque généralisé. Mais il fut très vite évident que la réponse ne pourrait venir que par la mise au point de vaccins et l’industrie pharmaceutique a fait son travail dans des délais jamais vus dans leur élaboration.

Depuis le début de l’année 2021, ils sont disponibles. Et, à ce jour, plus de 30 millions de Français ont été vaccinés. Mais la question se pose, ce qui suscite des réticences pour ceux qui ne le sont pas encore, les vaccins anti-Covid sont-ils efficaces ou dangereux ?

 

Vaccin Covid 19, une immunité acquise

Le retour d’expérience après les vaccinations massives montre que les personnes vaccinées sont protégées, en cas de contamination, de toutes formes graves du Covid 19 et les risques de contaminer d’autres personnes sont faibles si celles-ci sont porteurs du virus car leur charge viral est très basse. Les données liées aux hospitalisations actuelles montrent que la quasi totalité des malades en soins intensifs pour Coronavirus n’étaient pas vaccinés.

 

Des effets secondaires ?

Tous vaccins, et même les médicaments, ont des effets secondaires. La plupart sont minimes et on ne les ressent quasiment jamais. Ce qui est mesuré, c’est le rapport risque-bénéfice. C’est pourquoi de nombreux tests d’innocuité sont réalisés sur des volontaires avec des protocoles strictes. Ceci avant toute autorisation de mise sur le marché décidée par les autorités sanitaires. Ce fut le cas pour les différents vaccins anti-covid.

Dans un second temps, sont scrutées par les autorités de santé les cas de complications, pathologies induites et de décès. Ceci après la mise sur le marché et donc les premières vaccinations massives. Et ce qui permet de modéliser en statistiques fiables leur pourcentage. A ce jour, les chiffres montrent que 1,3 de personnes par million de doses quels que soient l’âge et le vaccin utilisé, ont souffert de complications et pathologies, suite aux injections.

 

vaccination-coronavirus-sante-intime

 

Les différents effets secondaires 

  • Les effets secondaires d’inconfort

Ils correspondent à ceux que peuvent susciter tous types d’injection avec la pénétration d’une aiguille dans la peau ou dans un muscle. Rougeurs, gonflement de la zone d’injection, sensation de légère douleur, gène, etc. Ces réactions sont tout à fait bénignes et disparaissent au bout de quelques heures. Néanmoins, l’organisme peut réagir, puisqu’il s’agit de vaccins. Donc induire une réaction du système immunitaire, avec une légère poussée fébrile après l’injection. Une prise d’un antalgique et antipyrétique tel qu’un comprimé de paracétamol suffit à régler le problème. 

 

  • Réactions allergiques

En revanche, les cas correspondant au « 1,3 de personnes par million de doses » qui nécessitent une hospitalisation sont généralement des réactions allergiques graves anaphylactiques qui interviennent dans l’heure suivant l’injection. C’est pourquoi, avant toute injection, il y a un processus. On interroge la personne pour savoir si elle a déjà développé des crises d’allergie dans le passé. On traite ces réactions allergiques par des ingestions d’adrénaline et des corticoïdes. 

 

  • Des complications plus graves 

Les autorités de santé de certains pays ont relevé des cas de thromboses (vaisseau sanguin bouché par un caillot). Il est toujours difficile d’attribuer ces pathologies à l’injection d’un vaccin. En effet, ces patients auraient pu développer cette pathologie sans celle-ci. Mais on a pu émettre l’hypothèse d’une corrélation entre la vaccination et la survenue de la thrombose. Il est à noter que ces cas sont extrêmement rares. D’autres observations d’atteintes cardiaques ont été décrites. Sans être certain de devoir les attribuer au vaccin, mais aussi dans des proportions infimes.

 

About author

Pamela, Camgirl sur la plateforme Xlovecam
Related posts
Santé intime

L’orgasme accidentel, qu’est-ce que c’est ?

Santé intime

Comment booster votre testostérone ?

Santé intime

22 décembre : fêtez l'explosion de plaisir avec le guide ultime pour la Journée mondiale de l’orgasme !

Santé intime

Chlamydia, une infection courante